Membres

mercredi 17 janvier 2018

Ces mains sur mon corps de Régine Heindryckx



4 ° de couverture 



"Je le regarde intensément.
Cet attrait qu'il exerce sur moi me laisse dubitative.
Spontanément, irrésistiblement, me surprenant moi même, je lance:
_ Voulez-vous faire l'amour avec moi ?
Je ne comprends pas pourquoi ces paroles irrattrapables sont sorties de ma bouche."

Oui pourquoi cette femme de quarante ans, travailleuse, mariée, mère de jumeaux, s'adresse-t-elle ainsi à cet inconnu à la fin d'un repas d'affaire?

En découvrant les plaisirs sexuels, en se réconciliant avec son corps, Margot va être projetée dans son passé et retrouver cette petite fille qui la hante.



Petit mot pour Régine.


Je me souviens de notre dernière soirée toute les deux à Nancy où tu m'avais vaguement parlé de ton projet et en plus tu m'avais dit que ça serait assez chaud. Je suis trop heureuse pour toi et c'est avec mon cœur que je vais te donner mon ressenti. 



Alors voilà maintenant je suis fière de te dire que je t'ai lu et qu'il est vraiment bien, chaud et émouvant, c'est un peu une partie de toi qui est étalée sur les pages de ce roman érotique mais aussi dramatique.

Ton livre m'a beaucoup plu et cette histoire est aussi très touchante, dans tous les sens du terme. 
Mes sens étaient en ébullitions à certains passages, la cocotte minute était sur le point d'exploser.
C'est en 2014 que l'on c'est rencontré toi moi et Sandrine , une soirée inoubliable, n'est-ce pas?
J'espère un jour que tu pourras me lire aussi , grosses bises Régine et j'espère que tu vas en écrire encore pleins d'autres.

Sabine


Mon ressenti


Un roman qui nous parle de Margot, une femme de quarante ans comblée mais souvent seule, la routine de sa vie de couple va la pousser à découvrir qu'elle est sa véritable nature et mettre un terme à ces questions qui lui trottent dans la tête. 

Elle a besoin de vivre pleinement sa sexualité de vraiment vivre tout simplement, alors elle va rencontrer un homme Romain qui va être la clé et le déclic d'un tournant de sa vie.
C'est aussi à ce moment que certains souvenirs d'enfance vont ressurgir dans des moments d'absences, des souffrances enfouies qu'elle va rechercher au plus profond de son âme. 

Parfois notre cerveau nous efface des moments terribles de nos vies, c'est certainement afin de nous protéger, jusqu'au jour où on se souvient de certains moments qui n'auraient jamais dû exister. 

Avec son amant Margot va connaître des moments torrides et découvrir des plaisirs qu'elle n'aurait jamais imaginé.

Une nouvelle femme se découvre un peu comme une chrysalide qui devient papillon afin de s'épanouir totalement. 

Les histoires d'amour finissent mal en général, mais c'est souvent le début d'une nouvelle encore plus forte en amour et en émotions. 





Auteur



Régine Heindryckx vit en Picardie.
Passionnée de littérature depuis son enfance.
Fondatrice de l'association "Lire c'est libre".
Créatrice également du salon du livre de la mairie de 7 ème à Paris, de cafés littéraires et d'un club de lecture...
Avec " Ces mains sur mon corps ", Régine Heindryckx signe son premier roman.


samedi 13 janvier 2018

Aux petits mots les grands remèdes de Michaël Uras



4° de couverture 

Alex, notre héros passionné par les livres, a choisi d'exercer le métier peu commun de bibliothérapeute.
Sa mission: soigner les maux de ses patients en leur prescrivant des lectures.
Yann, l'adolescent fragile qui s'est fermé au monde; le cynique Robert, étouffé par son travail et qui ne sait comment parler à sa femme; Anthony, la star de football refusant de s'avouer certaines de ses passions...
Tous consultent Alex.
Mais qui donnera des conseils au bibliothérapeute lui-même?
La clé du bonheur se trouve-t-elle vraiment entre les lignes de ses livres chéris?

Mon ressenti 

J'ai pris plaisir à découvrir ce roman de Michaël Uras que j'ai eu la chance de remporter grâce à un concours sur la page des éditions Préludes.
L'histoire d'Alex ce bibliothérapeute qui vit dans son monde où les livres ont une place très importante.
Il aide et soigne les gens qui en ont besoin grâce à la lecture , chaque patient à son histoire et ses romans qui vont bien avec leurs trains de vie, mais avoir trop d'empathie n'est pas très bénéfique pour lui.
Alex est seul depuis peu et se retrouve sans sa petite amie Mélanie, sa mère et sa tante le bassine et sa propriétaire lui cherche des noises.
Lui aussi à besoin d'aide dans sa vie et je pense après lecture que l'amour de la littérature l'aide à surmonter ses difficultés et son amour pour Mélanie est vraiment une force qui le fera surmonter toutes ses peurs .
Alex est un jeune homme qui va réussir à aider et guérir les gens et les pousser vers l'avant, un peu comme des pansements pour leurs âmes, la lecture apaise.
Ce roman est un remède contre les maux de la vie et il nous raconte des chemins et des vies différentes, les émotions, la tristesse et l'amour.
Pour ceux qui aiment les livres c'est un petit bijou avec beaucoup de tentations de lecture et ça m'a donné envie de lire L'Odyssée d'Homère, et d'autres livres encore, une vraie drogue pour moi.
Un livre que j'ai dans ma bibliothèque est cité aussi dans ce roman c'est Remèdes Littéraires, un très beau livre que je consulte assez souvent.
Juste dommage pour Alexandre je suis pas fan de Charles Trenet, mais après chacun ses goûts n'est-ce pas.
J'espère que je vous ai donné envie de découvrir ce roman, médicament avec des mots.
Bonne lecture à vous.


Auteur 




Michaël Uras est nouvelliste et romancier, né à Le Creusot en 1977.

Son père a fui la Sardaigne et sa misère pour s’installer en France. Il a grandi en Saône-et-Loire avant de suivre ses parents en Franche-Comté.

Il a débuté des études de Lettres modernes à Besançon, et les a terminées à la Sorbonne.

Aujourd'hui, Michael est professeur de lettres modernes près de Montbéliard.

"Chercher Proust" (Christophe Lucquin Éditeur, 2012) est son premier roman.

Son deuxième roman paru en 2014, toujours chez Christophe Lucquin Éditeur, "Nos souvenirs flottent dans une mare poisseuse", est une autofiction: les chroniques d’une enfance partagée entre la France et la Sardaigne. Le texte est dans les 6 finalistes du Prix Horizon du 2e roman francophone.

Il a participé au recueil Nous sommes Charlie, publié par Le Livre de Poche en février 2015.

"Aux petits mots les grands remèdes", son troisième roman, paraît en septembre 2016.

mercredi 27 décembre 2017

Journal d'un vieux dégueulasse de Charles Bukowski



4° de couverture 

C'est en 1967, dans le magazine anticonformiste Open City, qu'un poète presque inconnu commença de publier une chronique régulière.
Avec une brutalité rarement égalée, doublée d'une superbe indifférence au scandale, il y exprimait sa révolte contre la société américaine, le pouvoir, l'argent, la famille, la morale.
L'alcool, le sexe, les échos d'une vie marginale et souvent misérable y étaient brandis comme autant de signes de rupture...
Depuis lors, l'auteur des contes de la folie ordinaire, d' Au sud de nulle part et de Pulp, disparu en 1994, est devenu célèbre.
Ce journal, ici édité dans une nouvelle traduction et dans sa version intégrale, n'est pas seulement un des sommet de son œuvre, c'est un classique de la littérature contestataire, qui conserve, aujourd'hui encore, toute sa fraîcheur.

Mon ressenti 


Depuis longtemps je voulais découvrir la plume de Charles Bukowski, je pensais bien que son esprit hors normes n'allait pas me laisser indifférente. 

Son journal nous livre des petits chemins de vie assez durs parfois, une vie très mouvementée car il était ivre d'alcool, de femmes et sa vie fût parfois misérable, mais il nous a raconté ses souffrances quand il était enfant , ses femmes qui le passionnait étant parfois si fascinantes mais parfois très tourmentées, et ses petits jobs qu'il faisait afin de pouvoir survivre mais avant tout son amour de la littérature et de la poésie et son addiction pour l'écriture qui l'ont élevé très haut dans le milieu littéraire où il a désormais sa place parmi les plus grands. 

Il savait aussi écrire des chroniques chocs et il prenait son pied sûrement en criant la vérité sur des personnalités et sur des injustices, il était la voix des plus faibles, les bas de gammes en ont marre qu'on se foute de leurs gueules disait-il.

Un homme qui aimait provoquer et qui s'en foutait de passer parfois pour un ivrogne car il était avant tout libre d'être lui-même.

Tant de citations justes y sont retranscrites, ses auteurs favoris et ses aventures qu'il nous décrit avec réalisme, ses moments assez hard qu'il prenait plaisir à raconter , sa passion dévorante pour le sexe, l'alcool et la vie. 

Ce sont des moments de vie intenses avec des hauts et des bas dans les différentes villes des
Etats-Unis, qu'il a parcouru comme l'homme frigorifié qu'il était, juste un homme avec un grand talent, surdoué aimant la vie et jouissant de ses meilleurs moments.
Dans son livre ont ressent sa colère, sa rage contre l'injustice et tout son âme en peine. 

Tout est fort dans ce journal alors j'ai beaucoup aimé et j'espère que si vous ne l'avez pas encore lu ça vous donnera sûrement envie. (A suivre ).

Je vous souhaite de passer une bonne fin d'année 2017.

Auteur 





Henry Charles Bukowski, né Heinrich Karl Bukowski le à Andernach en Allemagne et mort le à Los Angeles en Californie aux États-Unis, est un écrivain américain d'origine allemande, auteur de romans, de nouvelles et de poésie. Il est connu sous ses pseudonymes divers : Hank, Buk, Henry Chinaski, ce dernier étant celui de son alter ego dans ses nombreux romans autobiographiques. Il est l'auteur, en prose comme en poésie, d'une œuvre considérable.

mardi 12 décembre 2017

La conversion Janus ( S.O.C.L.E - I ) d' Hervé Darques


4° de couverture 

Janvier 2016…6 continents, 6 explosions simultanées, 6 lieux qui devaient disparaître.
 7 mois plus tôt, un  terroriste insaisissable du nom de Jazeem sème la terreur sur la terre entière. Au même moment, David Merchant et Romain Moreau disparaissent dans des circonstances inquiétantes.
 C’est l’unité S.O.C.L.E., créée par Alain Chastaing et composée de Mathieu Deville et Yann Marchereaux qui sera simultanément chargée de les retrouver et de mettre fin aux agissements de Jazeem. 
Ils seront pourtant bien loin d’imaginer que dans l’ombre pointe un spectre beaucoup plus inquiétant, il a pour nom JANUS.




Ayant adoré les deux premiers livres d'Hervé Darques, l'opération flamme pourpre et l'offensive Kères. Je vous présente aujourd'hui , La conversion Janus, son troisième livre qui m'a  conquise. 
Je n'ai pas encore eu le plaisir de rencontrer l'auteur mais heureusement on garde contact sur le net et par téléphone. 
J’espère un jour le rencontrer qui sait!



Mon ressenti 


Hervé Darques

(Allez visiter le site de l'auteur et cliquez sur son nom en bleu ci-dessus pour en découvrir un peu plus. )

Photo des deux premiers livres de l'auteur



J’ai donc pris plaisir à lire le troisième et franchement la conversion Janus est une tuerie.
Pour tous les adeptes de romans bien sanglants, vous découvrirez ici: des moments de tortures qui font froid dans le dos, des moments effrayants et surtout de l'action et même beaucoup d'action, ce  qui m'a mise dans tous mes états. Une bonne dose d’hémoglobine c'est ça qu'on aime beaucoup. 
On retrouve dans ce troisième opus des personnages faisant partis des deux premières aventures dont David Merchant, la victime de l'opération flamme pourpre, Mathieu Deville, le lieutenant de police très carré et Yann Marchereaux, le mercenaire impitoyable et très malpolie et surtout le président Alain Chastaing.
Je me suis éclatée donc du début à la fin, aucuns moments d'ennui dans cette aventure, des terroristes sans pitié et aussi des scientifiques qui réapparaissent avec la flamme pourpre et d'autres armes puissantes de technologie moderne qui sont vraiment incroyables.
Les proches de Mathieu vont être kidnappés et c'est à ce moment que S.O.C.L.E entre en jeu pour combattre Janus qui comme une pieuvre s'étend partout grâce à une arme secrète. 
C'est en Normandie, à Paris et de la Suède à l' Allemagne que nous prendrons part à l'aventure dangereuse qui attend nos personnages. 
Le président Chastaing, toujours fidèle au poste a réuni deux personnages différents qui réussiront leur mission malgré de lourdes pertes et parfois des désaccords.
Jusqu'à la fin j'ai cru au pire et l'auteur a réussi à me gruger jusqu'à la fin, des retournements de situation et un dénouement qui m'a laissé complètement sonné, on s'y attend pas du tout.
Ce troisième livre a été préparé avec soin, toujours des recherches bien détaillées et des photos des endroits et objets importants du roman, alors maintenant c'est à mon tour de vous dire qu'il vous faut absolument découvrir les livres de cet auteur.
Hervé Darques a un énorme talent pour nous faire voyager dans son univers, ce sont des moments intenses et pour moi un bonheur de découvrir ses histoires incroyables.
Des sujets sensibles, des personnages attachants, de l'humour et aussi une bonne dose de complots qui font de ses romans des bombes littéraires.
J'espère que ses livres auront vraiment le succès qu'ils méritent.
Ayant été nommée Bêta -lectrice, je suis vraiment reconnaissante et heureuse d'avoir lu en avant-première ce livre qui pour moi sera le meilleur pour le moment car je sais bien qu'il y aura d'autres missions S.O.C.L.E et je m'en réjouis d'avance. 



S.O.C.L.E : Section des Opérations Clandestines Libérée de l' État. 


Auteur biographie :


Hervé Darques 




Né au Havre En 1974, Hervé Darques s’est lancé dans l’écriture de son premier roman durant l’été 2012. Lecteur d’auteurs tels qu’Harlan Coben, Dan Brown ou encore Robert Ludlum pour les thrillers mais aussi de Stephen King et H.P. Lovecraft pour les romans fantastiques, il eut envie de se lancer et de raconter une première aventure sur le thème policier/thriller. Commercial de métier, l’histoire de « L’Opération Flamme pourpre » fut écrite entre septembre et Octobre de l’année suivante lors de ses déplacements professionnels. Alors que ce premier roman n’était pas encore sorti, l’idée de « L’Offensive Kères », pur thriller, avait déjà germé dans son esprit. Avant la sortie de « L’Opération Flamme Pourpre » le 11 décembre 2013, il prit soin de poser le prologue de son nouveau récit. L’accueil du premier roman est assez inattendu car le petit tirage de 300 exemplaires s’écoule en à peine deux mois. Plusieurs rééditions s’en suivent. Le second roman sera écrit entre février 2014 et septembre 2015 et se situera après les évènements de « L’Opération Flamme Pourpre » sans avoir aucun rapport avec eux. Durant cette période son parcours professionnel évolue et Hervé crée sa propre société commerciale, dans un tout autre domaine : la vente de produits techniques et maintenances destinés aux professionnels. « L’Offensive Kères »  rencontrera ses premiers lecteurs durant le mois de décembre 2015 et sera récompensé au prix Fondcombe 2016 par le « Prix Spécial du Jury ». Il entame l’écriture de « La Conversion Janus » durant l’année 2016, après avoir été sollicité par de nombreux lecteurs qui souhaitaient revoir Marjorie et David, les héros de la première histoire. L’idée lui vient alors de réaliser un chassé croisé entre les héros du premier et du second roman. Son troisième thriller sort le 15 décembre 2017. Actuellement toujours commercial, Hervé Darques continue régulièrement la promotion de ses romans via de nombreuses dédicaces et rencontres avec ses lecteurs et qui sait s’il ne réserve pas quelques surprises pour l’avenir…

lundi 27 novembre 2017

Rural noir de Benoît Minville




4° de couverture



Romain est parti du jour au lendemain de la Nièvre, sans une explication.
Dix ans plus tard, il revient sur les terres de son enfance et retrouve la bande de toujours; Chris, son frère, rendu amer par son départ soudain après le décès de leurs parents.
Vlad, le meilleur ami à la vie à la mort, aujourd'hui lointain, aujourd'hui accaparé par ses affaires. Et Julie, qui attend un enfant avec Chris.
A peine Romain a-t-il posé ses valises que Vlad est retrouvé salement amoché dans un champ.
Avec le recul des années passées loin, Romain fouille dans leur histoire commune pour tenter de comprendre.
Quels bons souvenirs dissimulaient les disputes, quelles rivalités annonçaient les bastons, quelle crise se préparait pour ceux restés sur ces terres.




Mon ressenti



Parfois à la campagne tout n'est pas si paisible, il peut se cacher des hommes dangereux, des trafiquants de drogue et aussi bien d'autres cinglés.
Pour Romain c'est un retour assez difficile car son frère lui en veut énormément, son retour va pas être des plus calme, car Vlad leur meilleur ami est entre la vie et la mort.
Romain et Chris vont avoir un combat à livrer et aussi une enquête à résoudre afin de savoir qui est l'auteur de cet acharnement sur le corps de leur pot Vlad. Quand la grande faucheuse va le prendre, l'histoire va devenir bien saignante et l'heure de la vengeance va sonner.
Vlad avait un associé qui n'était pas trop apprécié par la bande, Cédric va se rajouter à l'équipe et il aura son rôle dans cette petite guerre.
Il leur faudra retourner dans leurs passés pour trouver les quelques détails et les clés afin d'ouvrir la porte de la vérité.
C'est avec  talent que l'auteur nous raconte une histoire poignante avec des personnages qui ont les nerfs à vif, ils vont devoir se battre pour que le village redevienne un endroit paisible et des moments d'émotions et de tristesse qui donne une âme à cette histoire.
Un retour dans leur passé qui va faire rejaillir des souvenirs très pénibles.
Alors voilà j'en raconte pas plus mais j'ai beaucoup apprécié ce roman qui se passe à la campagne avec des gens simples et un esprit Rock'n'dead.
Je vous conseille vivement de découvrir cet auteur qui est un vrai passionné de littérature et qui à grandit au cœur d'une librairie et il est devenu libraire lui-même.




Auteur



Benoît Minville au Livre sur la place à Nancy, le 9 Septembre 2017.
J'étais très heureuse de le rencontrer pour la première fois. 



Benoit Minville est né en 1978 à Paris et vit à Sartrouville (Yvelines). Il doit à sa mère libraire de lui avoir inoculé le doux virus : il est entré en librairie pour un été et y est toujours, treize ans plus tard.

"Je suis sa fille" (2013) est son premier roman. Suivront "Les géants" puis "Rural noir".

Lecteur passionné de tout bouquin qui transporte une énergie (de Dumas à Pennac, de Ellroy à Benjamin Whimer, de DOA à Winslow), son amour de la culture est sans limite et "encré" jusqu’au bout des bras.

mardi 14 novembre 2017

Isla Nova de Jérôme Camut et Nathalie Hug

Fleuve Editions 


4° de couverture

Rien n'avait préparé Julian Stark à une telle vision ce matin là.
Alors qu'il rentre chez lui pour évacuer sa maison menacée par un incendie de forêt, il trouve Charlie, sa fille de seize ans, au lit avec son beau-fils Leny.
 Certaine que son père va les séparer, Charlie persuade Leny de fuguer, direction le Sud-Ouest.
Son idée: rallier la ZAD ( zone à défendre) de l'Atlantique, située sue l'île d'Oléron.
Là-bas, surtout, se trouve Vertigo, un homme charismatique dont elle écoute la voix sur les ondes depuis des mois.
Vertigo, le leader de l'armée du 12 Octobre, groupe écologistes radicaux.
Ce que la jeune fille ignore, c'est que la ZAD abrite des activistes prêts à tous les sacrifices pour défendre leur cause, et qu'en se réfugiant elle précipite sa famille dans une tragédie qui les dépasse tous .

Mon ressenti



Le 21 Octobre à la librairie Hisler Even de Metz, j'ai eu le plaisir de rencontrer à nouveau Jérôme Camut et Nathalie Hug .

C'est une chance pour moi d'être sur place maintenant car j'ai pu les écouter parler de leur dernier livre Isla Nova et ils nous ont expliqué comment se construit un roman à 4 mains, leur façon d'écrire et de travailler le texte d'une manière bien complémentaire, chacun à son rôle dans la création d'une histoire.

Isla Nova n'est pas vraiment comme leurs précédents romans, w3 parlait du trafic d'êtres humains , celui-ci parle de la protection de l'environnement et de l'Eau qui devient un élément de plus en plus rare, il est urgent de la préserver.

En commençant bien fort avec un grave incendie de forêt en Alsace, on découvre la vie d'une famille recomposée, et l'amour qui unit les deux enfants du couple, va mettre tout le monde en danger.

Charlie écoute la radio et se fait endoctriner par Vertigo qui va l'attirer dans son filet pour qu'elle rejoigne l'armée du 12 Octobre. Quand son père les surprend, ils s'enfuient vers la ZAD et pour les parents c'est le début d'un vrai cauchemar.
Son père Julian Stark va devoir affronter des gens qui n'ont aucunes limites afin de sauver sa femme Vanda et son fils Leny et sa précieuse fille Charly.
Sur cette île Française bien connue des touristes du monde entier, l'île d'Oléron va devenir le champs de bataille d'un nouveau genre de guerre où les combattants utilisent des armes de technologie de pointe.

Une aventure très prenante pour cette famille qui va devoir se battre pour survivre et  se termine les pieds dans l'eau, des passages catastrophiques et des moments de tristesse et d'émotion mais il est plus humain et percutant car le sujet nous concerne tous habitants de la planète.

Ceux qui me connaissent savent que j'admire les loups, alors en plus Julian Stark se lie d'amitié pour une louve qui aura un rôle important à jouer pendant cette guerre contre les terroristes-écolos.

Pourquoi 12 Octobre?

Vous le saurez en lisant ce roman.

J'ai pris le temps de bien savourer mon livre que j'ai gagné sur la page Fleuve Noir et franchement j'ai été conquise.

Mon côté rebelle, écolo a pris plaisir, cette histoire se passe dans le futur et les terroristes ne sont pas les mêmes qu' actuellement mais quelque part dans les romans, il y a toujours une part de nous et c'est un moyen de ressortir les évènements qui nous ont traumatisés.

Et si on manquait d'eau, que la France était en guerre contre une armée de militants écologistes  veulent sauver la planète et aider les millions de gens qui meurent de soif dans les pays chaud et pendant ce temps là d'autres se gavent et jettent la nourriture à la poubelle, alors là c'est puissance 10.





J'espère que mon avis vous donnera envie de courir chez votre libraire pour le découvrir.


Auteurs


Jérôme Camut est né en 1968. Après des études de cinéma, il travaille dans la production et participe à l'écriture d'un scénario.
C'est ainsi qu'il découvre l'addiction des mots, qui ne le quittera plus.
Née en 1970, Nathalie Hug a travaillé dans l'industrie pharmaceutique, jusqu'en 2004, où sa rencontre avec Jérôme Camut bouleverse sa vie et l'incite à se consacrer à l'écriture.

Rencontre à la librairie le 21 Octobre à Metz chez Hisler Even , une librairie où il fait bon passer du temps pour les amoureux de livres c'est le paradis. 






Contente d'être en leur compagnie, deux belles personnes que j'admire beaucoup. 

dimanche 22 octobre 2017

La nuit n'est jamais complète de Niko Tackian



4° de couverture

La route à perte de vue au milieu d'un désert de rocaille.
Arielle et Jimmy parcourent le bitume au volant de leur vieille Ford.
Mais quand le père et la fille tombent sur un barrage de police et sont obligés de passer la nuit sur place, tout dérape...
Ils se réveillent seuls, abandonnés, naufragés de l'asphalte.
A quelques kilomètres de là, deux immense tours métalliques  se dressent, cadavres rongés par la rouille et le temps.
Quelques maisons en tôle froissée se serrent pour se protéger du vent.
Cette ancienne mine sera leur refuge.
Ou leur pire cauchemar...
Mais ce voyage au cœur des ténèbres est-il vraiment un hasard?


Mon ressenti


 

Une aventure oppressante pour nos deux personnages principaux, Jimmy et sa fille Arielle qui sont perdus dans ce désert.  Il reste juste trois hommes avec eux et autour c’est le grand vide.
 On se demande en lisant ce roman noir.
_Comment est-ce arrivé ?
_Que c'est-t-il passé cette nuit-là?
C'est bizarre toutes ces disparitions et ce gros trou noir.
Il se passe des choses terribles entre les rescapés de cette apocalypse, ça se déchire, ça se dispute et puis ça s'envole en fumé et ça termine très mal pour certains, âmes sensibles s'abstenir.

J'ai été vraiment bluffée par ce thriller qui m'a englouti, jusqu'au moment où je me suis dit , c'est pas possible ça doit se passer ailleurs dans l'âme du personnage principal où bien c'est un délire d'expérience de mort imminente "EMI",  toute cette histoire qui n'avait aucun sens parfois, et j'ai été terrifiée dans la mine face à ce mystérieux personnage.
Donc jusqu'à la fin de ce livre on ne sait pas si c'est du réel ou pas, je me suis détendue quand j'ai connu la vérité et j'ai trouvé l'idée de cette histoire vraiment inhabituelle,  je crois que c'est exactement ce que recherchent les lecteurs de nos jours.
Des histoires qui sortent de l'ordinaire et qui nous transportent très loin donc pari réussi, j'ai vraiment aimé ce livre, il m'a fait frissonner, il est effrayant et il transperce l'âme humaine.
Excellent, maintenant il ne me reste  plus qu'à  lire Toxique du même auteur que j'ai rencontré au salon du livre sur la place de Nancy au mois de Septembre, un super moment pour moi.



Auteur 

Photo prise à Nancy, très amusante de Niko Tackian et moi.


 Biographie

De l’écriture à la réalisation, Niko Tackian s’exprime avec le même engouement au cinéma, en bande dessinée, à la télévision et dans les jeux vidéo. Il a écrit une vingtaine de films, publiés plus de trente albums de BD et réalisé le film Azad, primé dans de nombreux festivals à travers le monde.

Après une minutieuse enquête sur le phénomène de la mort imminente, il écrit "Quelque part avant l’enfer", son premier roman et obtient le prix des lecteurs au festival polar de Cognac 2015. Suivra "La nuit n'est jamais complète" en 2016 puis il change d'éditeur et livre "Toxique", premier volet des enquêtes du commandant Tomar Khan aux éditions Calmann Levy.
( source Babelio)