Membres

jeudi 17 janvier 2019

Mon ombre assassine d' Estelle Tharreau

 Taurnada Éditions


4° de couverture 


En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession.
 Celle d'une enfant ignorée, seule avec ses peurs. 
Celle d'une femme manipulatrice et cynique. 
Celle d'une tueuse en série froide et méthodique.
 Un être polymorphe.
 Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir. Une ombre.
Une ombre assassine. 



Mon ressenti


Depuis sa tendre enfance, Nadège déteste sa famille, elle aura une vision très négative de tous ces monstres qui l’entourent. Elle évolue dans une bulle sinistre qui ne fera que s’accroitre avec les années.
C’est ainsi qu’en devenant institutrice, elle s’épanouira parmi des enfants mais aussi leurs parents. Elle est très appréciée par toutes les personnes avec qui elle travaille mais personne ne sait qui se cache derrière le masque souriant d’une femme si charmante.
Personne ne sait rien sur la famille de Nadège.
C’est suite à la découverte du corps d’un policier dans une piscine que j’ai pris plaisir à découvrir ce récit très intéressant depuis sa garde à vue.
 En lisant ce roman qui est très prenant, vous découvrirez cette femme manipulatrice.
« Une grande malade envoutée par la mort qu’elle sème partout où elle se déplace. »
Elle prend son plaisir seulement en tuant, elle hait les gens et elle saura berner la police en se faisant passer pour un doux petit agneau.
Selon son avocate, la pauvre institutrice n’est qu’une victime d'acharnement, elle est innocente de tous ces crimes qui lui sont reprochés.
Je me suis quand même posée des questions :
Est-ce qu’on naît psychopathe ?
Pourquoi se refuser à une relation amoureuse où des amitiés ?
Pourquoi sa vie n’est qu’un jeu morbide rempli de haine ?
Vous aurez sûrement un autre point de vue à la lecture de ce très bon thriller que je vous conseille vivement car il est paru aujourd’hui aux éditions Taurnada.

https://www.taurnada.fr/catalogue/thriller/moa/ 


Auteur 







Après avoir travaillé dans le secteur privé et public, cette passionnée de littérature sort son premier roman en 2016, Orages, suivi de L'Impasse en 2017. 
Depuis, elle se consacre entièrement à l'écriture.
Le 17 Janvier  2019, jour de parution de Mon ombre assassine. 

dimanche 13 janvier 2019

Ours de Philippe Morvan

Éditions Calmann Levy


4° de couverture 


Les aventures, les naïvetés et les désillusions
d’un jeune Français dans un siècle cruel…

Fin du 19e siècle. Un homme blessé et encerclé d’ennemis regarde, impuissant, agoniser son dernier compagnon. Il s’appelle Gabriel Morange. Né en Auvergne, il est sur le point de mourir dans un défilé du désert américain et se souvient du chemin sidérant qui l’a conduit jusqu’ici. Son enfance, tout d’abord, marquée par la disparition de son père et son frère, tous deux morts à la guerre. Un désir de vengeance naît chez le jeune Gabriel qui s’engage dans l’armée coloniale. Il y passe cinq longues années, d’abord en Kabylie, où les horreurs commises par son propre camp le conduisent un jour à sauver la célèbre rebelle Lalla Fatma N’Soumer, puis au Vietnam où il trouve refuge dans l’opium et les femmes.
C’est au cours de ces années que Gabriel prend l’habitude de tenir un carnet de route où il consigne ses révoltes et ses secrets. Marqué à jamais, dans son corps et dans son âme, par les atrocités de la guerre coloniale, il décide de ne plus jamais porter une arme et de devenir missionnaire pour « racheter » ses fautes. Il part en Amérique où l’attend une mission auprès des Indiens Navajos.
Là, rien ne se passe comme prévu. Il fait la connaissance d’une vieille femme et de son petit-fils orphelin qui le surnomme Ours. À la mort de l’Indienne, il adopte l’enfant. Le martyre subi par ses compagnons indiens le ramène peu à peu vers le combat. Il tourne le dos à l’Église et à sa propre civilisation pour rejoindre le peuple indien. Au côté des derniers Apaches, il trouvera l’amour et une raison de vivre et de lutter.
Il finira ses jours dans une réserve, continuant à écrire pour témoigner.


Mon ressenti


 Ce roman est très fort en émotions dès le début, il m’a emporté dans l’horreur des guerres.
Gabriel  Morange va devoir surmonter des moments très durs et abominables de ces guerres coloniales, il m’a emporté en Kabylie et au Vietnam et aussi dans son enfance déchirée par la mort.
Il reviendra abimé et usé dans son village.
Il aura du mal à se remettre de la cruauté des humains et déçu  par son premier amour, il va s’en remettre à Dieu.
Ce roman nous raconte un parcours exceptionnel dans une époque où le sang coulait trop facilement.
Il va partir en mission à  la découverte du nouveau monde, tout ne va pas se passer comme prévu et il prendra parti des indiens qui a cette époque se font massacrer par la cavalerie.
 Le Padre va s’intégrer du côté du peuple opprimé et découvrir une nouvelle façon de vivre parmi ses  nouveaux frères Navajos.
  Il se fera surnommer l’Ours car il porte une belle barbe bien garnie et il trouve le sommeil dans sa peau d’Ours.
Heureusement pour un petit garçon orphelin, Ahiga restera sous la protection de l’Ours, Gabriel Morange donnera tout son amour à son petit qu’il protègera du mieux possible. 
 Est-ce qu’il réussira à aimer à nouveau, c’est en lisant ce roman fabuleux que vous allez découvrir toute sa vie où la sagesse fait face à la vengeance d'une cruauté sans limites. 
Géronimo et tous les siens m’ont vraiment emporté dans une aventure terrible qui nous confirme que l’homme blanc et sa toute-puissance ont semé le chaos dans le monde entier.
Ils se battront avec rage jusqu'à la fin où ce peuple sera détruit et réduit à la soumission.
La guerre n’est que barbarie et destruction des peuples qui sont libres et différents, c’est le cœur meurtri que j’ai terminé ce roman que j’ai trouvé exceptionnel et très bien écrit.
De nos jours les guerres sont toujours d’actualités sauf que les causes sont l’argent et le pouvoir.
Les mots de l’auteur nous confirment bien que l’amour est la seule chose qui nous permet de nous battre et d’avancer dans la vie.
Même si parfois nous sommes déçus il ne faut pas baisser les bras.
L'Ours est une histoire qui restera gravée pendant longtemps dans mon esprit, je vous conseille vivement de le découvrir. 




Auteur 




Philippe Morvan est né en 1962 à Clermont-Ferrand.
 Auteur pour la célèbre Bibliothèque verte dans ses jeunes années, il renoue depuis 2012 avec sa passion, l’écriture, et publie notamment plusieurs romans noirs sous pseudonyme.

Ours lui a été inspiré par l’histoire vraie de l’un de ses ancêtres.

lundi 31 décembre 2018

Meilleurs vœux pour 2019

Cathédrale St Étienne de Metz





Je viens vous souhaiter à tous mes amis lecteurs, auteurs et aussi à toutes les personnes qui sont présente dans ma vie, une bonne année 2019 pleine de bonheur.
 Que la santé reste avec nous pour nous permettre de vivre encore longtemps.
Je voudrais aussi penser à tous ceux qui sont malades pour qu’ils continuent à se battre pour guérir et ceux qui sont parti rejoindre les étoiles, je pense à vous.
Aujourd'hui ça fait un an que mon grand-père nous a quitté et j'espère que ce soir il sera avec nous dans nos cœurs.
Une dose de courage à tous ceux qui ont perdu un être chère il y a peu de temps.
Continuer de partager vos passions, vos rêves et vos belles photos de voyage, d'animaux où de notre mère nature qui est si belle.
Pour cette nouvelle année, continuez d'avancer, de lire et de positiver pour que la vie soit belle et remplie de bonheur et de joie.
Les anges veillent sur nous qui sommes vivant et nous aident à vivre l'instant présent, je pense à eux souvent.
Surtout il faut aimer car l'amour et le plus important dans nos vies, il nous aide à rester debout, il nous soigne et fait reculer la haine qui veut souvent prendre sa place.
N'hésitez jamais à virer tout ce qu'il y a de toxique autour de vous pour laisser place à la sérénité. 

Un grand merci à tous ceux qui me suivent sur ma page où le blog, ça me fait énormément plaisir de vous donner envie de lire et de partager ma passion.




Bonne année et bonne santé à vous tous, merci et passez un merveilleux réveillon avec ceux que vous aimez. 

                                 Sabine R

dimanche 30 décembre 2018

Sinestra d' Armelle Carbonel

Éditions Ring


4° de couverture


Suisse. 1942.

Le Val Sinestra, refuge isolé au cœur de la vallée des Grisons entouré de monumentales montagnes, accueille un convoi de réfugiés fuyant les horreurs de la guerre.
 Des mères brisées au bras de leur progéniture, des orphelins meurtris et atteints de désordres psychiques.
Mais là où ils croyaient avoir trouvé la paix, les résidents vont réaliser que le mal a franchi la frontière avec eux.


Mon ressenti 




J'ai été heureuse de retrouver la plume d'Armelle Carbonel qui a pris beaucoup d'ampleur depuis ses débuts, elle a trouvé sa voie dans le domaine du thriller et son imagination nous emporte dans un monde lugubre et passionnant.
Pour moi la magie a fonctionné et elle nous a concocté une perle rare publiée par les éditions RING.
Tous les personnages de ce roman sont des humains en souffrance dont on ne peut que s’attacher et parcourir avec eux des moments pénibles et terrifiants.
La Nécromancière m’a emporté dans son univers sombre et lugubre afin de découvrir cette histoire terrifiante dont il ne faut surtout ne pas passer à côté.
 Pendant cette guerre immonde, les gens ne peuvent hélas pas trouver refuge dans un endroit paisible car le mal rode partout et les humains deviennent par la force des choses, des barbares qui ont soif de violence et de sang.
 Cette histoire est captivante et gore à souhait, tous les amateurs de romans noirs et de frissons seront vraiment au bon endroit, de plus il vous sera difficile de l’oublier car elle va vous imprégner et restera gravée au plus profond de votre être.
Le Val Sinestra est un lieu mystérieux où il règne une ambiance glauque, des peintures morbides sont accrochées aux murs et toutes les personnes qui viennent se réfugier dans ses entrailles finiront par comprendre qu’il n'y a aucuns moyens de ressortir de cette prison.
L’âme de cet endroit se nourrit de tortures et des hurlements des femmes et des enfants qui raisonnent dans les couloirs de ce lieu malfaisant.
L'angoisse est la peur font de ce roman le plus terrifiant et le mieux élaboré que j’ai connu,
Pour découvrir vous-même cette expérience exceptionnelle que l'auteur nous a permis de ressentir, je vous laisse le plaisir de vous enfoncer dans ce domaine en plein cœur de la forêt et de la Montagne avec quelques femmes et leurs enfants complétement perturbés.
Vous allez y rencontrer l'horreur, l'odeur de la souffrance et de la mort.
 Jusqu’à la fin de l’histoire le suspens nous laisse penser, qu’il faut toujours garder une lueur d’espoir quand la vie est un véritable cauchemar. Alors ouvrez bien les yeux et imprégniez-vous du décor.
 Âmes sensibles s'abstenir ce roman est réservé aux lecteurs avisés.

  Un des meilleurs livres que j'ai découvert cette année 2018.

 "La bombe horrifique de l'année je confirme"

  

 Auteur 

 

Seille de crimes 2017




Armelle Carbonel est une jeune auteur née en 1975 à Paris. 
C’est dès l’âge de huit ans qu’elle commence par écrire des poèmes, puis viendra roman fantastique et pièce de théâtre. 
 Surnommée la " nécromancière ", Armelle Carbonel est avec son style viscéral et son extrême maîtrise du suspense en huis clos, l'une des voix les plus captivantes du thriller contemporain. Récompensée à onze reprises, experte en manipulation et rebondissements, la nouvelle référence française du thriller psychologique entraîne le lecteur au cœur d'une véritable symphonie paranoïaque, dont l'intensité suscite une angoisse quasi inédite dans le monde du thriller.