Membres

lundi 11 juillet 2022

Vrai Zen de Taïsen Deshimaru

Les Éditions  de l'Éveil 


4° de couverture 


Vrai Zen est un ouvrage fondateur et la pièce maîtresse de Maître Deshimaru, vulgarisateur de la pensée zen en Europe. Véritable manuel de méditation zazen (zen assis), ce livre s'adresse à tous ceux qui le pratiquent ou souhaitent apprendre cette méthode d'élévation spirituelle extrême-orientale. Le texte explique les notions essentielles du zen, comme "la philosophie du non-profit" et la façon de "laisser passer les pensées".
Ces conceptions ont une influence considérable sur les thérapeutes, coachs et psychologues d'aujourd'hui. Des réflexions relatives à la santé et au renforcement de l'énergie vitale (ki), complètent cette œuvre essentielle s'adressant tant au corps qu'à l'esprit.

https://www.eveil.fr/livres/62-conscience/520-vrai-zen


Mon ressenti 


Je remercie Masse critique Babelio grâce à eux j'ai pu découvrir ce livre qui est une grande source d'apaisement et de savoir. 

Chaque chapitre de ce livre nous raconte l'histoire du Zen et la pratique de Zazen d'une façon très simplifiée et efficace. 

C'est aussi l'histoire de l'auteur devenu un grand maître bouddhiste zen japonais de l'école de Soto. 

Ces pratiques et méditations sont très strictes mais elles parviennent à donner une sensation de liberté spirituelle, un éveil et elles sont de même très bénéfiques pour la santé. 

La méditation apporte que du bon pour tout et elle aide à ne plus trop penser, vider nos cerveaux de tous ces détritus inutiles qui nous rendent malades. 

" Faire zazen calmement dans le dojo, éteindre toute pensée négative, cette joie est au-delà du paradis." Kodo Sawaki  

Avec ce livre on peut commencer à pratiquer et utiliser les bonnes postures afin de méditer et de se recentrer sur le but de nos existences et le bien qui peut être partagé avec les autres. Le bouddhisme n'est pas une religion mais une philosophie qui rend les pratiquants très sages et disciplinés en quête de l'éveil spirituel. 

Ce livre Vrai Zen m'a fait beaucoup de bien et j'ai compris beaucoup de choses sur le fonctionnement de notre corps et de nos esprits. 

Dans notre société actuellement malade du stress et des angoisses je pense que la méditation devrait être obligatoire afin de retrouver une vie plus apaisée et plus sereine. 

Je vous le conseille vivement. 


Auteur 



https://zenkan.com/en/event/gratitude-sesshin-tribute-to-taisen-deshimaru/


Nationalité : Japon

Né(e) le : 29/11/1914
Mort(e) le : 30/04/1982
Biographie :

Yasuo Deshimaru, en religion Mōkudo Taisen, plus connu comme Taisen Deshimaru , était un maître bouddhiste zen japonais de l'école Sōtō. Il est le fondateur et le principal inspirateur d'une multitude de dojos et de groupes zen en Occident et plus particulièrement en Europe.

Né dans la préfecture de Saga, sur l'île de Kyūshū, Deshimaru fut élevé par son grand père, un ancien samouraï, et par sa mère, une fervente disciple du Jōdo shinshū, une école amidiste japonaise.

Il rencontre alors le grand maître du sōtō Zen Kodo Sawaki, dont il suit souvent les enseignements. Il se consacrera désormais entièrement à la pratique du Shikantaza.

Deshimaru reçoit l'ordination monastique peu de temps avant que son maître Sawaki tombe gravement malade. Celui-ci lui fait part de son souhait de voir le Zen se répandre dans le monde et lui demande de se rendre en Europe pour cela.

Suivant le vœu de son maître, Deshimaru se rend en France en 1967 par le Transsibérien. Arrivé à Paris, il travaille dans un magasin d'alimentation macrobiotique.

En 1975, alors qu’il enseignait au dojo qu’il avait fondé à Paris rue Pernety, Deshimaru reçut le shiho officiel de Yamada Zenji, abbé de Eihei-ji. En 1985, Niwa Zenji, abbé de ce même temple, lui conféra à titre posthume la dignité de zenji.

Deshimaru a fondé plus de 100 dojos en Europe, en Afrique du Nord et au Canada, ainsi que le temple de la Gendronnière (Association Zen Internationale ou AZI) dans la vallée de la Loire, qui devient le premier et le plus grand temple zen de toute l'Europe. D’après les registres du temple, il a ordonné plus 500 moines et nonnes, et plus de 20 000 personnes ont, un jour ou l’autre, pratiqué à ses côtés. Le premier moine ordonné en France par Deshimaru fut Taigen René Joly (Prajñānanda).

jeudi 7 juillet 2022

Séduisantes chimères de Stéphane Bret

BOOKS ON DEMAND 


4° de couverture 

Novembre 1918 : Arnaud Girard, banquier, Aude Larivière, couturière, Adrienne Roux, infirmière entrevoient les conséquences du conflit enfin terminé.
 La France est ruinée, gravement détruite. Le pays compte près d’un million et demi de morts, des centaines de milliers de blessés et mutilés, les gueules cassées.
 Ces trois personnages vont être entraînés dans les années folles, ce tourbillon indescriptible, et vivre avec authenticité, en rupture avec le monde ancien d’avant-guerre. La vie de bohème sera un recours pour Aude, tandis que son travail chez le couturier Paul Poiret la conduira à participer à la libération du corps des femmes.
 Adrienne Roux, ancienne prostituée de La Belle Époque, se tournera vers le soin et la réparation des corps en devenant infirmière.
 Arnaud Girard tentera de contribuer à la construction d’un monde nouveau en soutenant la recherche de la paix avec l’ancien ennemi allemand. 
Il reste passionné par l’avant-garde littéraire et architecturale. L’Exposition des Arts Décos de 1925 l’enchante. Aude rencontre Manon et vit une relation homosexuelle épanouie avec sa compagne. Elle espère ardemment la venue d’un monde nouveau, l’égalité des droits pour l’homme et la femme. Toutes ces chimères seront balayées par la crise de 1929, qui détruit ces illusions. 
Pourtant, les vies d’Arnaud, d’Aude et d’Adrienne auront été portées et embellies par la chimère et l’illusion, outils irremplaçables pour accéder au bonheur.



Mon ressenti 


  J'ai retrouvé des personnages qui ne m'étaient pas inconnus étant donné que j'avais lu le précédent roman de Stéphane Bret, pourquoi ont-ils tué Jaurès. 
Dans ce nouveau roman l'auteur nous parle des trois femmes, de leurs conditions et du changement après la guerre en 1918. 

  Les femmes commencent à se battre pour leurs libertés et leurs droits.
Un homme dans ce roman c'est Arnaud Girard le banquier d'affaires qui après guerre voit tous ses idéaux chamboulés. 

  Ces trois femmes Aude, Adrienne et Manon se sont battues pour le changement, terminé la femme à la maison qui est juste bonne pour la cuisine et les devoirs conjugaux d'où viennent les appellations bonnes femmes ou bobonnes. 

  Aude est couturière et elle aime beaucoup sortir et profiter de la vie tandis qu'Adrienne est devenue infirmière à l'hôpital du Val de grâce maintenant elle sauve des vies. 
  Elles ont survécu à des moments très rudes pendant la guerre et elles ont la chance de pouvoir vivre une nouvelle époque remplie de joie, de liberté et de changements pour les femmes qui méritent le respect. 

  L'auteur nous raconte son histoire en appuyant fortement sur ces femmes qui ont marqué l'histoire de par leurs défis et leurs courages. Elles militent pour le droit de vote pour les femmes et elles vécurent des moments incroyables tandis qu'Arnaud Girard s'écroulent sous ses illusions et s'enfoncent lentement dans le gouffre de sa vie dans la solitude.
 Et si tout ça n'était que des utopies de personnes à la recherche de la paix et du bonheur. 

Comme le disait Simone de Beauvoir:

« N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant »

  On peut constater qu'actuellement tous les jours nos libertés sont en perditions et un nouveau combat ne fait que commencer. 

  Ce roman est écrit avec une très belle plume, l'auteur nous emporte dans une histoire très passionnante qui ne m'a pas laissé indifférente. Je remercie beaucoup Stéphane Bret pour sa confiance, j'ai adoré ce livre que je vous le recommande vivement. 



Auteur 







Stéphane Bret s'intéresse à de nombreux domaines de la vie culturelle : cinéma, théâtre, expositions (peintures, photographies), voyages, et bien sûr la littérature. Il affirme ses orientations : « La réhabilitation du rôle du savoir comme vecteur d’émancipation, de la culture vraiment générale pour l’exercice du libre arbitre, la perpétuation de l’esprit critique comme source de liberté authentique. ». On trouve ces convictions au cœur des thématiques de chacun de ses livres.

Dans son premier roman Pour des millions de voix (Édition Mon Petit Éditeur, 2013), il imagine qu'en 2030 le suffrage universel est supprimé en France, avec tout ce que cela implique : « un hommage aux  indignés de la connaissance et de l’émancipation, et aussi aux enseignants, tellement décriés de nos jours ». Son deuxième roman, Le viaduc de la violence (Éditions Edilivre, 2013) traite de l’influence de deux types de violence : la violence économique et sociale, et la violence personnelle. Dans Amère maturité (Éditions Dédicaces,2013), à travers le parcours d'un journaliste, il se livre une réflexion sur l'évolution du journalisme. Comment ne pas trahir les idéaux de sa jeunesse ? Une question que l'on retrouve aussi dans son dernier roman L'Embellie (Éditions Edilivre, 2014) dans lequel Stéphane Bret décrit la vie de salariés dans la France des années 30, leurs engagements militants, la transformation de leurs vies par les conquêtes sociales du Front populaire. C'est aussi « un hommage à la radiodiffusion, media essentiel durant cette période agitée ».

Pour mieux connaître ce auteur : www.bretstephan.com

http://lireenpaysautunois.fr/index/detail_auteur/906.html#:~:text=St%C3%A9phane%20Bret%20s'int%C3%A9resse%20%C3%A0,et%20bien%20s%C3%BBr%20la%20litt%C3%A9rature.


Épaulard de Thierry Brun

Editions Jigal Polar 


 4° de couverture 


Béatrice est Épaulard, agent privé de protection rapprochée, héroïne invisible, figure discrète et forte à la fois qui a sacrifié sa vie à sa profession. 

Exigeante, reconnue par ses pairs, elle est choisie pour sécuriser le déplacement d’une mère de famille et de ses deux filles mais le contrat se solde par une nuit d’horreur dont tous les médias se font écho.

 Traumatisée, le corps brisé, rongée par l’échec et la culpabilité, Béatrice se réfugie seule dans un village du centre de la France.

 En disparaissant ainsi, elle va tenter de se reconstruire. 

Ici, on respecte sa solitude, à l’exception de Pôl, l’homme d’Église, qui la pousse à se révéler au fil de leurs conversations.

 Entre échanges de confidences le jour et combat de ses démons la nuit, Béatrice sent une menace qui rôde… 

Saura-t-elle saisir les mains tendues de ceux qui veulent l’aider ?

 Qu’a-t-elle à sauver, elle qui a déjà tout perdu ?

Jigal Polar lien : 

http://polar.jigal.com/?page=liens&s=46


Mon ressenti 


Béatrice m'a emporté dans sa vie pleine de dangers, elle doit protéger des gens très influents et elle est prête à sacrifier sa vie pour eux.  

Elle est très professionnelle dans son métier jusqu'au jour où l'épaulard va tomber dans un guet-apens. Dans la vie on ne peut pas toujours gagner et l'échec  arrive à un moment où elle ne s'y attend pas. 

Miraculée elle va se retirer dans un petit village où elle va se rétablir doucement mais les gens de ce village sont parfois trop curieux et ils cachent souvent de lourds secrets. Cette lecture démarre à fond la caisse avec beaucoup d'action et devient par la suite plus apaisante pendant la convalescence de lpaulard mais ça va pas durer. 

Béatrice est une écorchée vive , l'amour à du mal à trouver une place dans sa vie et elle recherche le sens et un but à son existence. 

 Elle est toujours affectée par le traumatisme subit pendant cette attaque mais elle se ressource en peignant et en discutant avec le curé Pôl qui va tenter de la percer à jour.  

Hélas les gens ne sont pas toujours ce que l'on pense alors préparez-vous à vivre des évènements inattendus, des rebondissements et des moments intenses et effrayants. 

Je vous conseille vivement de découvrir ce roman noir et plein de suspens et je tiens à remercier l'auteur pour sa confiance. 


Auteur 


Thierry Brun photo source :Babelio 


Thierry Brun a vu le jour sur les routes de France et non dans une ville comme tout le monde. Après une enfance bercée par des déménagements multiples, de Paris aux escales dans les ports marchands, il installe ses quartiers en banlieue parisienne et se lance dans la vie active.

S’ensuit un parcours professionnel atypique, entre Palais Brongniart et voyages au long court. Il découvre Salinger, Djian, et les polardeux de tous poils.

Thierry Brun aime contester la normalité et déranger les consciences.

Bibliographie: 

  • Épaulard, Éditions Jigal, 2022. 
  • Pour seul pardon, Éditions Jigal, 2021.
  • Origine Paradis, Éditions Hors d'Atteinte, 2021.
  • Ce qui reste de Candeur, Éditions Jigal2020,  Nominé au Grand prix de littérature policière.
  • Les Rapaces, Paris, Éditions Le Livre de Poche, 2017.
  • La Ligne de tir, Paris, Éditions Le Passage, 2012.
  • Surhumain, Paris, Éditions Plon, coll. « Nuit blanche », 2010.

dimanche 19 juin 2022

Digital way of life d' Estelle Tharreau

Taurnada éditions 

 

4° de couverture 


Serons-nous l'esclave de notre assistante de vie connectée ?
Nos traces sur le Net constitueront elles des preuves à charge ?
La parole et la pensée deviendront-elles pathologiques à l'heure de la communication concise et fonctionnelle ?
Qu'arrivera-t-il si les algorithmes des moteurs de recherche effaçaient des pans entiers de notre mémoire collective ?
Autant de questions parmi d'autres, qu'Estelle Tharreau soulève dans Digital Way of Life, ce nouvel « art » de vivre numérique qui place l'homme face au progrès et à ses dérives.


https://www.taurnada.fr/2022/06/07/decouvrez-digital-way-of-life-l-integrale/


Mon ressenti 


Ces dix nouvelles de science fiction nous donnent un aperçu des mauvais côtés de l'évolution humaine.

La médecine et les nouvelles technologies, internet, les réseaux sociaux, tout y est et même plus. Votre vision du futur va prendre une claque. 

J'ai vraiment bien aimé ces histoires différentes qui nous mettent en garde sur les ravages que pourraient faire les nouvelles technologies dans notre futur. 

Toujours, la peur que tout se retourne contre nous, et un jour ça serait une  catastrophe et la destruction de toutes vies sur notre planète. 

La nature se retourne contre nous, la médecine évolutive aussi et si le futur se retourne contre l'humanité, préparons-nous. 

Je sais pas si vous avez regardé Love Death + Robots sur Netflix mais j'ai trouvé que c'était des bonnes façons de s'imaginer un dérapage futur. 

Après cette lecture on peut rester nostalgique de la vie d'avant tout ça. C'était bien quand même avant les portables, la téléréalité et l'époque où les gens se parlaient en réel et pas en virtuel. 

L'auteur à eu la bonne idée de réfléchir à ses histoires d'après des articles publiés il y a quelques années, son imagination à fait tout le reste. 

Je suis très heureuse d'avoir pu découvrir ce roman intégral, merci beaucoup aux Éditions Taurnada pour leur confiance. 


Auteur 


Estelle Tharreau (photo source: Babelio) 


Passionnée de littérature, Estelle Tharreau est l'auteure de plusieurs romans noirs et nouvelles d'anticipation. Après avoir travaillé dans le secteur public et privé, elle se consacre désormais entièrement à l'écriture.


En 2021, elle a obtenu le Prix du roman noir du Festival de Cognac et le Prix Dora-Suarez spécial Frissons.

https://www.estelletharreau.com/biographie