Membres

lundi 22 mai 2017

Joyland de Stephen King



4° de couverture

Les clowns vous ont toujours fait un peu peur?
L'atmosphère des fêtes foraines vous angoisse?
Alors un petit conseil: ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d'orage...

Après une rupture sentimentale, Devin Jones, 21 ans, débarque l’été 1973 à Joyland, petit parc d’attraction sur le littoral de la Caroline du Nord.
Il est embauché avec d’autres étudiants pour compléter l’équipe de forains, à la fois étrange et joyeuse.
Sa rencontre avec un petit garçon doué de voyance, atteint d’une maladie grave, et surtout de sa mère, va changer la vie de Devin. Obsédé par le mystère du train fantôme soi-disant hanté par le spectre d’une femme égorgée 4 ans auparavant, le jeune homme se lance dans l’enquête.
 Un nouveau meurtre est-il possible?
Parviendra-t-il à l’éviter?
 Une chose est sûre, l’aventure le changera à jamais.

Mon ressenti




Un petit tour dans l'univers du grand maître du fantastique, Stephen King. 
Je suis entrée dans ce livre avec plaisir, faire un tour à Joyland a été un moment de lecture magique.
Le personnage principal est Devin Jones, un jeune homme très attachant qui fait du bien autour de lui alors qu'il traverse un moment difficile, son cœur saigne. 
Heureusement pour lui la rencontre avec ses amis et un petit garçon en fauteuil roulant vont lui changer sa vie.
Tout se passait bien avant qu'il ne mette le doigt sur un indice et découvre qui se cache derrière les visages de ses mystérieux collègues du parc d'attraction. 
Un meurtre a été commit il y a quelques années, après des recherches plus poussées avec son amie Erin, ils vont ensemble résoudre cette affaire.  
Un peu d'action dans ce parc vide hors saison, il va y avoir du sang et quelques palpitations.
L'ambiance dans cette histoire est frissonnante et j'ai vraiment eu l'impression d'y être.
Stephen King nous emporte dans une belle histoire très dépaysante où tout va se terminer en cataclysme, c'est ça que j'adore chez lui.  
Je pense que je suis vraiment fan de King alors je vais continuer d'en lire de temps en temps entre deux polars. 



Auteur 



 
Stephen Edwin King est un écrivain.

Il raconte dans Écriture avoir été élevé par sa mère et avoir déménagé à plusieurs reprises durant son enfance.

Après avoir obtenu son diplôme de fin d'études secondaires, il étudie la littérature à l'Université du Maine d'Orono de 1966 à 1970.

Il a publié son premier roman "Carrie" en 1974 et est rapidement devenu célèbre pour ses contributions dans le domaine de l'horreur mais a également écrit des livres relevant d'autres genres comme le fantastique, la fantasy, la science-fiction et le roman policier. Ses romans les plus connus sont "Shining" (1977), "Misery" (1987) ou encore "Ça" (1986).

Auteur très prolifique, dont les œuvres ont souvent été transposées au cinéma et à la télévision, il a écrit et publié plus de cinquante romans, dont sept sous le pseudonyme de Richard Bachman, et environ deux cents nouvelles. Il a également écrit sous le pseudonyme de John Swithen ("Le Cinquième Quart", 1972).

Depuis son grave accident survenu en 1999, il a ralenti son rythme d'écriture.

Ses derniers romans sont: "22/11/63" (2011), l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy, teinté de surnaturel, (dont une mini-série est sorti en 2016), "Joyland" (2013), l'histoire d'un tueur en série sévissant dans les parcs d'attractions, et "Docteur Sleep" (2013), la suite tant attendue de "Shining", sans oublier "Mr Mercedes" (2014) et ses suites ''Carnets noirs'' (Finders Keepers, 2015) et "Fin de ronde".

En 2003, Stephen King reçoit la médaille de la National Book Foundation pour sa remarquable contribution à la littérature américaine et, en 2007, l'association des auteurs de romans policiers américains, Mystery Writers of America, lui décerne le titre de "grand master". Il a remporté treize fois le prix Bram Stoker.

Stephen King vit avec sa femme, l'écrivain Tabitha King (1949), qu'il ait épousé le 2 janvier 1971. Ils ont trois enfants : Naomi (1971), Joe (1972) et Owen (1977), les deux derniers étant également écrivains.( source Babelio )

dimanche 21 mai 2017

L'envol de Francine Colard Duprouilh

Hugues Facorat Edition
4° de couverture

L'envol est une démarche qui conduit à prendre de la hauteur, autant qu'il permet de s'extirper de la pesanteur du quotidien " L'envol" ce sont des poèmes qui, comme des ballons lâchés dans l'espace expriment chacun une expérience de vie : ils délivrent l'auteur de ses émotions, de leur poids mais ils transmettent aussi au lecteur toute l'énergie d'espérence qu'ils contiennent.
Ces poèmes racontent les histoires au fil de la vie, avec ses amours et ses chagrins, ses doutes et ses révoltes, ses ennuis et ses enthousiasmes.
Ils sont les mots de notre vécu. Laissez-vous donc, lecteur, en un bref instant de lecture ou pour un long voyage, emporter par l'envol et ainsi vivre ses retrouvailles avec votre quête interieure.


Mon ressenti 

J'ai rencontré Francine Colard Duprouilh sur facebook, il y a maintenant quelques années car j'ai été touchée par ce qu'elle publiait, les textes et photos et beaucoup de poèmes magnifiques.
 Donc c'est avec grand plaisir que j'ai lu son premier livre L'envol où chaque poème nous donne une émotion différente.
J'y ai ressenti des souffrances, des coups de gueules, des injustices surement tout ce que l'auteur à envie de libérer de son être mais aussi des espoirs d'un monde meilleur, de la sensibilité et il y a beaucoup de force qui émane de ce livre . 
Tous ces poèmes sont vraiment beaux, une plume que j'apprécie beaucoup.
Il y en a un Crève-cœur, qui m'a laissé perplexe, quand elle écrit qu'on guérit pas de la haine, moi je pense que la haine peut se guérir par l'amour qui est plus fort que tout.
Sinon pour prendre mon envol, je le trouve pas assez positif car ces poèmes sont en majorités assez tristes mais très prenants.

 Je vous en écris un pour exemple:

AMIS PERDUS

Amis éperdus, perdus,
Même pas disparus, distendus,
Même pas loin, si distants pourtant...
Que je ne peux les rattraper

Sont-ils partis ou les ai-je quittés
C'est  la vie qui c'est enfuie
Emportant avec elle
Ces compagnons, ces presqu'amours
Qui s'évanouirent
Si lentement
Qu'il était trop tard
Quand je m'aperçus, haletante, 
Qu'ils avaient disparus

Vous me manquerez, pas tous les jours,
De temps en temps seulement,
quand sonne le tocsin
Des soirée ennuyeuses

L'encre effacée d'une lettre que l'on relit 
On ne devine plus tous les mots,
Le papier est jauni, l'enveloppe écornée
Quand oublierai-je ton prénom?

Rien ne sert de se chercher encore
Je verrais tes cheveux blanchis
Tu ne reconnaitrais pas mes yeux
Nos voix se casseraient d'un faux-semblant de rire

Mes amis éperdus, perdus
Je vous trahis encore une fois
A trop vouloir me souvenir

Peut-être lirez-vous  ces mots
L'un dira: "Tiens elle écrivait?"
L'autre pensera que je n'ai pas changé
Le dernier se détournera pour rejoindre sa vie

Merci beaucoup Francine pour ta confiance, je vous laisse le découvrir en allant sur le site :

Pour commander c'est ici



Auteur 


Francine Colard Duprouilh s'est consacrée à une carrière d'enseignante, de consultante et enfin de chef d'entreprise, dans le domaine de la Gestion des Ressources Humaines, carrière où elle a beaucoup écrit d'études, encadré de nombreux projets,en intégrant les contraintes de son métier. Elle retrouve maintenant une liberté étouffée qui sommeillait en elle. Comme une bouffée d'air pur, ses poèmes explosent son être en mille scènes de la vie et viennent nous libérer . Entre la région parisienne et le Bassin d'Arcachon, elle prend le temps de regarder ces horizons tout en partageant le parcours d'une vie avec ses lecteurs.


mardi 9 mai 2017

Elvis Cadillac king from Charleroi de Nadine Monfils





4° de couverture 

 Avec sa chienne Priscilla affublée d'une banane rose, Elvis sillonne les routes au volant de sa Cadillac ornée de cornes de vache pour aller donner des concerts.
Abandonné à l'âge de 5 ans, près des toilettes d'un restauroute, il a été recueilli par un couple d'épicier fan de Georgette Plana, et est devenu Ze sosie officiel du King!
Invité à chanter pour l'anniversaire d'une vieille châtelaine, sur l'air de "Blue Moon", il va se retrouver au cœur d'un crime bien étrange, avec en prime une panoplie de pétés du couvercle, dont le chat Houellebecq qui a des mycoses aux pattes. Yeah!


Mon avis 

Elvis, un nouveau personnage que je découvre avec plaisir, dans le monde de Nadine Monfils que j’apprécie beaucoup.
Il faut aimer l’humour noir et les scènes rocambolesques pour tomber sous le charme de ses romans hors du commun.
Je me suis encore une fois bien marrée car la mère d'Elvis, Raymonde revient dans sa vie et c'est une  grande malade qui m'a un peu fait penser à Mémé Cornemuse.
Je pense qu'elles feraient la paire toutes les deux. 
Il va chanter chez une famille Bourgeoise pour l'anniversaire d'Olivia, la grand-mère qui va malheureusement passée par la fenêtre et cette pauvre femme va laisser derrière elle sa famille de tordues.
Cette famille est ravagée du bulbe autant que tous les personnages du roman,  ils m'ont bien fait rire.
Elvis va mener l'enquête avec quelques dérapages très morbides et des scènes torrides que je vous laisse découvrir.
 Et comme Nadine Monfils aime beaucoup les animaux j'ai été ravie de rencontrer Priscilla la chienne d'Elvis qui porte la banane comme son maître et le chat de Caroline, Houellebecq un peu malade des nerfs.
Si vous en avez marre de lire des romans trop sérieux, long, triste et hyper chiant vous pouvez les yeux fermés lire Nadine Monfils, c'est incroyable comme on peut y apprendre pleins de mots rigolos et surtout couper du monde réel, ça fait un bien fou.

Nadine Monfils 



http://www.nadinemonfils.com/

Nadine à la foire du livre de Bruxelles en mars 2017



 Nadine Monfils est écrivaine et réalisatrice belge, vivant à Montmartre.

Nadine Monfils a été successivement enseignante, attachée de presse d'une maison d'édition, comédienne de théâtre et critique littéraire pour le Père Ubu, l'équivalent belge du Canard enchaîné.

Mais c’est avant tout comme auteur que Nadine Monfils s’est fait connaître avec la publication d’un recueil de contes, de poésie, de romans, de nouvelles et de plusieurs pièces de théâtre.

Son premier long métrage en tant que réalisatrice, "Madame Edouard", est l’adaptation d’une de ses nouvelles, publiées en 1999, dans lequel elle met en scène le commissaire Léon, héros de sa série policière, incarné par Michel Blanc.

Elle a entre autres créé le personnage du commissaire Léon, le flic qui tricote et Mémé Cornemuse, la mamie déjantée.
Et fut aussi l'un des auteurs de Richard Blade "Voyageur de l'Infini" sous le pseudonyme masculin de Jeffrey Lord (no 174 la malédiction des ombres).

Elle a publié chez Belfond "Babylone dream", qui a reçu le prix polar 2007 au salon Polar et Co de Cognac, "Nickel blues", prix des lycéens de Bourgogne 2008, "Téquila frappée" (2009), "Coco givrée", prix de la ville de Limoges 2010, "Les vacances d'un sérial killer", grand succès de librairie en 2011, "La petite fêlée aux allumettes" "La vieille qui voulait tuer le bon Dieu", "Mémé goes to hollywood", "Maboul Kitchen" et "Le rêve d'un fou".

Elle a reçu en 2012, pour l'ensemble de son œuvre, le prix spécial du Salon international du livre de poche de Saint-Maur, décerné par Gérard Collard.

( source Babelio)

jeudi 4 mai 2017

BILL dangeureuse innocence de Chris Loseus



4° de couverture 

En poussant la porte du 4671 Delafield Avenue, Bill Wendal ne sait pas encore ce qu'il va faire.
 Il n'a que cette rage en lui. Les souvenirs enfouis de son enfance dans les Hamptons, soudain ressurgis devant la une du journal télévisé.L'adrénaline le porte, et les événements s'entremêlent jusqu'à faire bien plus que remuer le passé?
Après Nouvelle Ère, 3600 Prospect Avenue et Chatsworth Creek, Chris Loseus nous entraîne de nouveau dans un thriller haletant où la morale n'est pas toujours là où on l'attend?!


Mon ressenti 

 Époustouflant, c'est peu dire quand on démarre un roman tel que celui-ci, nous n'avons pas le temps de reprendre notre respiration car Bill nous emporte dans une histoire de vengeance terrible.
Enfant, il était gras et il n'a pas eu la chance d'avoir une cuillère en argent dans la bouche.
Il a subi les moqueries, les pires humiliations et la violence physique donc il nous revient longtemps après, gonflé à bloc pour faire payer ceux qui l'ont détruit.
C'est avec rage et violence qu'il va faire couler le sang. 
Je ne raconte pas plus l'histoire, mais j'avais vraiment envie de dire que ce livre est terrible, passionnant et si je peux me permettre, mais oui car je suis chez moi, j'ai pris mon pied littéraire moi aussi. 
Il va s'en passer des choses dans la maison de Steve, un vrai cauchemar.
Mais dans le personnage de Bill, il reste une par d'humanité, il tue mais il est aussi une victime car la vie ne lui a pas fait de cadeaux, il y a une personne surement bien pire que lui qui sévi en toute impunité. L'histoire prend une tournure inattendu suite à un contre temps.

C'est avec beaucoup de talent que l'auteur nous emporte dans le récit de Bill, on découvre comment la haine s' amplifie avec le temps, Bill n'oublies pas.
Le destin est souvent tracé, l'enfance nous prépare à notre vie d'adulte, mais des souffrances peuvent faire changer les hommes en êtres ignobles.
Cette histoire nous entraîne dans les profondeurs de l'âme humaine avec vice et perversité.


Il n’y a pas de limites dans la connerie humaine donc ça ne peut-être que catastrophique.
Comme dans tous les romans que j’ai lu de Chris Loseus, je termine mon livre avec beaucoup de pensées qui me font cogiter sur l’avenir de notre belle planète, ce n’est pas positif hélas. 
Je l'ai lu très vite car c'est du trop bon, celui-ci et beaucoup plus saignant que les autres mais ce n’est pas pour me déplaire car ça me donne aussi une rage contre l'injustice et les impunis qui courent toujours libres alors qu’ils devraient être enfermés jusqu'à leur mort. 

Auteur 

Chris Loseus  est un écrivain de romans et séries de langue française. Il est né le 26 août 1971
Passionné de ski, il a vécu de sa passion jusqu'en 2003. Il raccroche les skis à 31 ans et devient alors Sales Manager dans une company durant une dizaine d'années. Il multiplie les voyages sur l'international et découvre des cultures différentes et des émotions nouvelles. Il partage aujourd'hui sa vie entre l'écriture de ses romans, le ski, et des missions de consulting.
Amoureux des grands espaces il vit dans les Alpes avec sa femme et ses enfants.
Il est édité en 2013 avec son titre Nouvelle ère qui connaît immédiatement un vif succès, puis devient auteur indépendant. 


Son site web:

https://www.chrisloseus.com/

mercredi 3 mai 2017

LA CHUTE DU CAFARD jeux dangereux en Berry de Denis Zott



4° de couverture

Le mendiant l'avait prévenu à son arrivée dans le Berry où il venait d'être muté.
<< Fais gaffe à ne pas rester trop longtemps, mon pote!
Et fais gaffe aussi aux jeunes!
Ici ils s'emmerdent mortellement...>>
Lorsque, en pleine période électorale, <<Celui qui regarde à travers les murs>> vole une photo dans une banque d'images ultra-sécurisées et l'expédie par mail aux élèves du collège Colbert à Châteauroux avec le message <<Vous la reconnaissez?>>, c'est une bombe qui tombe sur la ville.
En découvrant la photo, Anita , <<le cafard >>, veut disparaitre de la surface de la Terre, mais non sans faire payer les responsables de son humiliation.
Elle les entrainera tous dans sa chute.
L'effet domino sera dévastateur. Et gare aux dommages collatéraux.
Le commandant Yann Lespoir, qui mène l'enquête, ne sera pas épargné.
Le mendiant l'avait prévenu.


Mon ressenti





J'ai adoré ce roman même si à première vue c'est un gros pavé et que j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire.
 Après une centaine de pages ça devient vraiment très prenant, les personnages sont excellents de par leurs défauts, et leur soif de vengeance.
 Il y a beaucoup de personnages, mais au fur et à mesure, on s'y retrouve très bien, car chaque personne à son importance dans l'histoire.
C'est comme un puzzle qui va se reconstituer petit à petit.
Le commissaire Yann Lespoir va devoir collaborer avec Jézabel, une femme flic démoniaque qui sait ce qu'elle veut et après qui elle en veut, Stéphane Lanson, un gendarme impliqué dans un meurtre est une cible bien trouvée.
Ensemble ils vont vraiment se découvrir sous un air de chanson d' Hubert-Félix-Thiéfaine.

 << L'heure avant l'aube du jour suivant est toujours si cruellement noire. >>

Dans la police et la gendarmerie du Berry ça rigole pas, on s’aime et après on se déchire, quand le meilleur ami de Yann se tape sa femme ça devient l’enfer pour lui.
Il va aller jusqu’au bout de ses forces pour découvrir qui est derrière cette mascarade glauque et morbide.
 Il y a dans cette histoire une bonne dose d'action, des passages torrides ( hot hot hot) et des moments assez gores, j’ai été bluffée par le retournement de cette histoire qui pour moi se termine en feu d’artifice.
Anita, la victime et aussi la brebis galeuse, elle nous a concocté une sacrée bombe atomique, qui va exploser dans la face de beaucoup de monde.
 Dans cette ville rien n’est vraiment paisible et avec toutes les personnes impliquées dans cette affaire, on ne s’ennuie pas une seule seconde.Ah oui j'ai bien aimé aussi le personnage de Kieffer, qui a tout d'une battante et qui se bat comme un mec. Et il y a aussi les manouches qui ont une assez bonne place, une famille très connue d'ailleurs.
Si vous désirez passer un agréable et inoubliable moment dans le Berry, accrochez-vous car il y a du monde qui vous attend et attention à vous c’est très dangereux.
Ben oui jeux dangereux en Berry c'est ici.


Auteur



 Denis Zott

 Né à Strasbourg, cet Alsacien de souche exerce dans la communication des collectivités locales, de préférence balnéaires, ce qui lui a valu de traverser plusieurs fois la France d’une mer à l’autre, des Sables d’Olonne à Saint-Tropez, en passant par le Berry.
Durant ses loisirs, quand il n’écrit pas à la terrasse d’un bistrot, ce randonneur acharné parcourt montagnes et déserts.
Sa devise : « Mes racines, je les plante dans les étoiles ; c’est la meilleure façon de voir la Terre ».
 La Chute du cafard est son premier roman.






 Pour le commander c'est en dessous cliquez sur le lien 

http://www.gesteditions.com/geste-noir/la-chute-du-cafard-jeux-dangereux-en-berry