Membres

dimanche 15 octobre 2017

Bourbon Kid de l'auteur Anonyme


4° de couverture 


"Quand le tueur en série le plus impitoyable et le plus mystérieux que la Terre ait jamais porté devient une cible.
Imaginez que vous décidiez un jour de percer le secret des Dead Hunters, impitoyable confrérie de justiciers sanguinaires installés dans le cimetière du diable. Et, pendant que vous y êtes, d'éliminer le sérial Killer le plus insaisissable de tous les temps : Le Bourbon Kid.
Peut-être y réfléchiriez-vous à deux fois.
Lui, non.
Son nom est Caïn.
Et c'est avec une allégresse presque contagieuse qu'il va s'atteler à la tâche.
On lui souhaite bien du courage."

Les Dead Hunters ont une morale très personnelle.
C’est la moindre des choses pour une confrérie de tueurs sanguinaires.
Ils ont aussi quelques menus défauts, se croire invincibles, par exemple.
Un démon va néanmoins vite les détromper.
Malin, fort, et intelligent comme seuls les démons savent parfois l’être, il va tranquillement les décimer les uns après les autres.
A une exception près.
Un des membres des Hunters reste en effet introuvable, et non des moindres : Le Bourbon Kid.
Notre démon va se jeter toutes ses forces dans la bataille , depuis les quatre cavaliers de l’Apocalypse jusqu’à une armée de morts vivants , pour retrouver et anéantir définitivement notre tueur bien aimé.
Après le Pape, le Kid et L’iroquois, l’a    tueur toujours aussi anonyme du Livre sans nom se déchaine littéralement dans cette nouvelle aventure du Bourbon Kid.
Et il fait souffler toutes les forces maléfiques imaginables et inimaginables pour éprouver la capacité de résistance d’un héros que les feux feux de l’enfer chatouillent à peine.




bourbon-kid.fr


Mon ressenti 






J’attendais avec impatience la sortie du Bourbon Kid car je suis complétement fan de cette série fantastique hors normes c'est une bonne dose d'anti-dépresseurs par page. 
Déjà cette lecture pour moi c'est du divertissement et je rentre dans un univers complétement déjanté qui me fait beaucoup rire. 
J'avais un peu de peine à certains moments mais je ne raconte pas donc tout n'est pas tout rose à Santa Mondega.
Je me suis vite remise dans l'histoire et c'est avec plaisir que j'ai retrouvé tous les membres des Dead-Hunters ainsi que notre cher Sanchez toujours aussi fort en conneries celui-ci et sa charmante copine Flake. 
Par contre pour cette fois ci j'ai vraiment flippé car entre le monstre de la forêt et les 4 cavaliers de l’apocalypse, nos chers Dead Hunters ont du pain sur la planche. 
Heureusement pour Beth que son petit ami le Bourbon Kid va refaire son apparition pour la sauver et c'est un grand nettoyage de goules qui va avoir lieu entre le Tapioca « le  bar de Sanchez », l'île des Mormons jusqu'au cimetière du Diable où le big boss Scratch attend des nouvelles de ses ouailles.
 Jasmine toujours aussi sexy et Elvis rock and roll is dead.
Bref je me lasse pas moi de lire ces histoires complétement délirantes, on se demande ce que fume l’auteur d’ailleurs on saura jamais qui écrit de tels conneries. 
C'est donc déjà le 7 ème livre de l'auteur anonyme et c'est loin d'être fini car on l'a perdu encore une fois à la fin de l'histoire, faut donc retrouver le Bourbon Kid pour de nouvelles boucheries en perspective. 
Ces histoires sont réservées à un public averti ayant le sens de la dérision n'ayant peur de rien et surtout ne craignant pas les matières fécales. 
C'est à vous accrochez vous car ça saigne et ça déchire.
Ce n’est pas raffiné, ni distingué mais c’est trop fort en adrénaline.




 


Auteur 



Personne ne gagne de Jack Black

Monsieur Toussaint Louverture


4° de couverture


De San-Francisco au Canada, de trains de marchandises en fumeries  d’opium, d’arnaques en perçages de coffres, du désespoir à l’euphorie, Jack Black est un bandit : parfois derrière les barreaux, toujours en fuite.
Avec ironie, sagesse et compassion, il nous entraîne sur la route au tournant du XX ème siècle.
Personne ne gagne est un hymne à une existence affranchie des conventions.
Qu’il soit hors- la- loi, opiomane ou source d’inspiration pour Kerouac et Burroughs, qu’importe, qu’il vole au-devant de la déchéance ou qu’il flambe comme un roi , qu’importe, Jack Black n’est guidé que par son amour de la liberté.
C’est dur, inoubliable, profondément américain. Black est peut-être un vaurien, mais aussi un conteur né qui joue avec son passé afin de nous remuer, de nous mettre sur le droit chemin.



Mon ressenti





Depuis son plus jeune âge, Thomas Callaghan est attiré par les pointures du grand banditisme "Jesse James ect..., tous ces personnages le fascine. 
Ayant du temps pour lire et apprendre, c’est entouré de nonnes, dans un pensionnat qu’il aura la chance de recevoir une bonne éducation jusqu'à l'âge de quatorze ans.
Depuis la mort de sa mère, son père part souvent en déplacement et Jack se retrouve livré à lui-même, dans des lieux pas toujours de son âge, c'est un adolescent très déstabilisé.
Un beau jour, Jack Black alias Thomas Callaghan plaque tout et part à l’aventure à travers les
 États- Unis, de trains en trains, de villes en villes et de coffres en braquages et coups tordus.
Il passera quelques années de sa vie derrière les barreaux.
Des passages assez rudes et de plus son addiction à l'opium qui a failli lui couter la vie plusieurs fois,  hélas sa mort restera une énigme et il ne laissera qu'une montre en souvenir de lui et son histoire que j'ai pris plaisir à découvrir. 
Mais un jour après un gros coup dur et une fatigue intense, il va chercher la paix et il va tout faire pour se faire pardonner.
C'est un homme libre et rebelle qui a parcouru des kilomètres du Canada au Sud  des États-Unis, il a toujours vécu la peur au ventre et il défiait tous les dangers, un jour il a dit stop et a décidé de changer sa vie.  C'est à la fin de ses jours qu'il fera tout pour sa rédemption et il a œuvrera  pour des bonnes causes et aussi contre la peine de mort. 
Il avait beaucoup de mal sur la conscience et il a réussi à se faire pardonner et donner un sens à sa vie.
Je me suis quand même posé une question, est-ce que Jack a connu l’amour dans sa vie car il n’en parle jamais dans son roman, surement dû à un manque d’affection et à l’ignorance de son père. Jamais durant toute son histoire il ne parle de rencontre où de liens affectifs. 
Un roman très bien écrit et très poignant, c'est un voyage plein d'aventures et de rebondissements, j'ai passé des bons moments et je ne regrette pas d'avoir craqué pour ce roman entre biographie et roman d'aventure. 
Je vous le conseille vivement.  

<< Dans ce monde, tout ce qui est mauvais par nature tend à empirer.
     La haine engendre la haine, la violence déchaine la violence et la brutalité fait naître
     la brutalité. 
     Mais aucune tendance humaine ne peut aller plus loin. Et un jour, elles s'inversent. 
     C'est le cas pour tout ce que j'ai pu observer de la vie. >>
          (Extrait d'une des nouvelles de Jack Black.)

 


Biographie de l’auteur




 Jack Black, écrivain cambrioleur, né en 1871, Thomas Callaghan, alias « Jack Black » , a grandi aux États- Unis , dans le Missouri.
Orphelin de mère délaissé par son père, il mène la vie d’errance des «  hobos », dans l’ouest américain à l’aube du XX ème siècle, et devient un « yegg », un perceur de coffres de haute volée.
Condamné à 25 ans de pénitencier, il s’y impose comme un « parrain » du trafic d’opium.
Après sa libération, sa rencontre avec Fremont Older, journaliste progressiste, qui l’emploie comme garde du corps , marque le début de sa réinsertion.
Il rédigera une série d’articles basés sur son expérience des bas-fonds.
Après la publication de Personne ne gagne en 1926, Black , scénariste pour la MGM, conférencier et militant anti peine de mort , disparaît en 1932, peut-être suicidé dans le port de New-York, peut-être assassiné d’une balle dans la gorge , ne laissant derrière lui qu’une montre retrouvée chez un préteur sur gage …

jeudi 5 octobre 2017

Entre deux Mondes d' Olivier Norek

Éditions Michel Lafon


4° de couverture 


Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elle devraient attendre en sécurité.
Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir.

Mais arrivé là-bas il ne les trouve pas. Ce qu'il découvre, en revanche, c'est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies.
Dans cet univers sans loi, aucune police n'ose mettre les pieds.
Un assassin va profiter de cette situation.
Dès le premier crime Adam décide d'intervenir.  Pourquoi?  Tous simplement parce qu'il est flic, et que face à l'espoir qui s'amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou.

Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu'elle engendre.
Mais lorsque Adam, ce flic étranger , lui demande son aide, le temps est venu pour lui d'ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.



Mon ressenti 



Ce livre m'a beaucoup marqué   il parle de faits réels et c’est captivant, il fait l'effet d'une claque et les personnes qui sont aveugles vont vite redescendre sur Terre car il réveille. 
Pour moi c'est le livre de 2017, un roman qui reste gravé dans mon esprit.
C'est donc pour ça que, j'ai navigué avec Nora et Maya, j'ai souffert avec Adam et j'ai subi avec Kilani tout le long de ce roman, j'ai ressenti beaucoup d’émotions, de la souffrance et de la tristesse, je l'ai refermé avec le cœur en bouillie. 

Heureusement qu’il reste encore de l'espoir pour nos personnages dont je me suis attachée très rapidement en découvrant leurs vies au fur et à mesure des pages tournées.
Adam et Bastien vont enquêter sur deux meurtres assez identiques, la jungle n’est plus un endroit sûr pour ce jeune Somalien" Kilani", il l'a aidé et sortir de l’enfer et il s'occupe pour ne pas perdre la tête car il n'a pas de nouvelles de sa femme et sa fille. 
Clans, magouilles et actes de barbarie tout ce qui se passe dans la jungle reste dans la jungle et la police ne peut rien y faire, sauf en cas de meurtres.
Bastien et sa famille ont un rôle primordial dans ce combat contre la mort et ils prendront des risques pour aider Kilani qui a déjà trop vu, mais qui ne racontera jamais rien.
Il m'a réveillé et j'ai ouvert les yeux sur la jungle de Calais vu par les yeux de l'auteur qui a fait un très bon travail de recherche et d’infiltration dans un endroit où tous les jours des humains essaient de passer de l’autre côté, en Angleterre. 
Tous les jours des humains se noient pour atteindre un but, la liberté, une vie meilleure.
Il y a tellement d'émotions et de tristesse que j'en avais gros sur la patate en refermant ce livre, je me pose encore beaucoup de questions. (J’espère qu'un jour on le retrouvera) 
L'histoire d'Adam  m'a touché en plein cœur.
 
Je conseille à tous les lecteurs de le lire et de nous donner aussi votre avis car je pense que ce roman aide à devenir plus humain et moins égoïstes face à ces personnes en danger.
C'est à vous de le lire maintenant.




Auteur 


Olivier Norek 



Seille de Crimes 2015

 
Olivier Norek est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche de la Sous-Direction de la Police Judiciaire (SDPJ) en Seine Saint-Denis (93).

Après deux ans dans l'humanitaire, il devient gardien de la paix à Aubervilliers, puis rejoint la PJ au service financier, puis au groupe de nuit chargé des braquages, homicides et agressions.

Après avoir réussi le concours de lieutenant, il choisit Bobigny au sein du SDPJ 93, à la section enquêtes et recherches (agressions sexuelles, enlèvement avec demande de rançon, cambriolage impliquant un coffre-fort…).

Il écrit quelques textes et participe en 2011 à un concours de nouvelles. Il décide de se mettre en disponibilité pour écrire son premier roman "Code 93", un polar réaliste qui nous plonge dans le quotidien des policiers en Seine-Saint-Denis.

"Territoires", présenté en exclusivité à l’occasion du 6ème Festival International des Littératures Policières de Toulouse Polars du Sud, est la suite de "Code 93".

Son 3ème livre, "Surtensions", paraît en 2016.
Il obtient le prix du polar européen du magazine Le Point.

Son 4ème livre "Entre deux mondes" paraît le 5 Octobre 2017.

Il a travaillé à l’écriture de la sixième saison d’Engrenages

Les droits de ses romans sont déjà acquis en vue d’être portés à la télévision pour y être déclinés en série. ( source Babelio)