Membres

dimanche 3 juin 2018

LIRE de Bernard Pivot et Cécile Pivot



4° de couverture 

Bernard Pivot, lecteur professionnel et sa fille Cécile ardente lectrice amateur, confrontent leurs raisons, plaisirs et manières de lire, leur usage des livres, dans des textes très personnels , joliment illustrés, où le public des librairies et des bibliothèques retrouvera ses émotions, et celui qui n'ose pas en pousser les portes découvrira stimulations et conseils.
Un tonique et savoureux éloge des écrivains, des livres et de la lecture.


Mon avis 


Depuis un moment je voulais ce livre car je savais qu'il allait me parler et je l'ai lu hier d'un trait.
Chacun leur tour Bernard Pivot et sa fille Cécile Pivot nous racontent  leurs expériences littéraires du début à la fin j'étais happée et passionnée.

Leurs premiers livres lus, la passion des mots et leur étymologie, leurs soifs de connaissances et aussi ceux qu'ils ont mis de côté et lus plus tard, parfois ce n’est pas le bon moment.
Ce qui m'a vraiment plu c'est leurs franchises par rapport aux écrivains, et les belles citations sur la lecture.
Les illustrations sont magnifiques et les phrases m'ont fait plaisir.

" Entre les mains les livres ne pèsent pas du même poids au trébuchet du talent.
Lire, c'est avoir  de l'esprit jusqu'au bout des doigts. "Bernard Pivot.

"La lecture fait partie de ce strict nécessaire que l'on emporte dans ses bagages durant le voyage de la vie. Et de la nécessité de lire naît le plaisir de lire." Cécile Pivot

Chaque chapitre de ce livre nous apprend un peu plus sur les lieux où il fait bon lire, les bibliothèques, les librairies et aussi l'amour du livre et son respect.

Pour Bernard Pivot c'est la passion pour la langue française et avec talent, il se livre à nous pour  partager sa belle histoire de lecteur professionnel.

"Lire, c'est faire entrer un peu de lumière dans le dédale piégeux de nos existences." Bernard Pivot

Cécile Pivot nous donne un conseil que je comprends vraiment bien vu que c'est aussi un peu ma façon de faire.

"Dans une librairie prenez votre temps. Touchez, feuilletez, lisez les quatrièmes de couverture, rêvez...c'est encore mieux qu'une séance de yoga ou de méditation."

Pour Bernard Pivot, son premier livre et celui qui l'accompagne pendant ses lectures c'est le dictionnaire " Les dictionnaires sont des malles aux innombrables trésors."
Je pense que ce livre est un bijou indispensable aux amoureux des livres, un livre très beaux et très bien expliqué qui fera le bonheur de tous les passionnés de littérature.

Je suis très heureuse de l'avoir et je le conseil vivement à mes amis lecteurs et aussi à ceux qui décident enfin de découvrir cette passion.

 Une aventure qui pour moi a été une révélation et un tournant de ma vie qui est beaucoup plus belle maintenant.


Auteurs 


Bernard Pivot est un journaliste et critique littéraire français, animateur d'émissions culturelles à la télévision.

Il naît le 5 mai 1935 à Lyon, de parents épiciers. Durant la Seconde Guerre mondiale, il va à l'école à Quincié-en-Beaujolais. En 1945, la famille retourne à Lyon. À 10 ans, Bernard est placé en pension religieuse. Il s'y découvre une passion pour le sport. Lycéen puis étudiant en droit à Lyon, le jeune Bernard Pivot s'inscrit ensuite à Paris au Centre de formation des journalistes (CFJ). Il y rencontre sa future épouse, Monique, et en sort vice-major de sa promotion.
Après un stage au Progrès, à Lyon, il se forme au journalisme économique pendant un an, puis intègre le Figaro littéraire en 1958.
En 1970, il anime une chronique quotidienne à la radio mi-sérieuse mi-comique. En 1971, le Figaro littéraire disparaît et Bernard Pivot devient chef de service au Figaro. Il démissionne en 1974 après un désaccord avec Jean d'Ormesson. Jean-Louis Servan-Schreiber lui propose alors un projet de magazine qui débouche, un an plus tard, sur la création du magazine Lire.
Il anime, à partir d'avril 1973, Ouvrez les Guillemets, sur la première chaîne. En 1974, l'ORTF éclate et Bernard Pivot lance l'émission Apostrophes, dont le premier numéro est diffusé sur « Antenne 2 » le 10 janvier 1975. Cette émission s'arrête en 1990, et Bernard Pivot crée Bouillon de culture, qui cherche à s'intéresser à un horizon plus large que les seuls livres (mélange de littérature, de cinéma et d'art). La dernière émission, en juin 2001, est un événement dans le monde de l'édition et des médias.
Entre 2002 et 2005 il anime Double je, une émission diffusée une fois par mois sur France 2 qui présente des étrangers qui ont choisi d'ajouter la culture et la langue françaises à leur culture originelle.
Le 5 octobre 2004, il est élu à l'Académie Goncourt. Il est le premier non-écrivain à y être élu. Son importance dans le monde de la critique littéraire explique cette exception. En janvier 2014, l'écrivain Edmonde Charles-Roux lui cède la présidence de l'académie.




Cécile Pivot a étudié au CFPJ. Elle est journaliste, a travaillé à Maison française comme Secrétaire générale de la rédaction et Rédactrice en chef adjointe. Rédactrice en chef Maison Française-Magazine.
Depuis novembre 2015 Journaliste indépendante, Groupe Altice Media.
Elle a été correctrice au "Le Papotin", où les journalistes sont des autistes qui ont entre 15 et 35 ans

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. On a beaucoup à apprendre de ce monsieur. quant à sa fille, je ne la connais pas encore ... Quand j'aurais lu, j'en saurai davantage. Merci et bravo Sabine Rémy !

    RépondreSupprimer