Membres

jeudi 4 mai 2017

BILL dangeureuse innocence de Chris Loseus



4° de couverture 

En poussant la porte du 4671 Delafield Avenue, Bill Wendal ne sait pas encore ce qu'il va faire.
 Il n'a que cette rage en lui. Les souvenirs enfouis de son enfance dans les Hamptons, soudain ressurgis devant la une du journal télévisé.L'adrénaline le porte, et les événements s'entremêlent jusqu'à faire bien plus que remuer le passé?
Après Nouvelle Ère, 3600 Prospect Avenue et Chatsworth Creek, Chris Loseus nous entraîne de nouveau dans un thriller haletant où la morale n'est pas toujours là où on l'attend?!


Mon ressenti 

 Époustouflant, c'est peu dire quand on démarre un roman tel que celui-ci, nous n'avons pas le temps de reprendre notre respiration car Bill nous emporte dans une histoire de vengeance terrible.
Enfant, il était gras et il n'a pas eu la chance d'avoir une cuillère en argent dans la bouche.
Il a subi les moqueries, les pires humiliations et la violence physique donc il nous revient longtemps après, gonflé à bloc pour faire payer ceux qui l'ont détruit.
C'est avec rage et violence qu'il va faire couler le sang. 
Je ne raconte pas plus l'histoire, mais j'avais vraiment envie de dire que ce livre est terrible, passionnant et si je peux me permettre, mais oui car je suis chez moi, j'ai pris mon pied littéraire moi aussi. 
Il va s'en passer des choses dans la maison de Steve, un vrai cauchemar.
Mais dans le personnage de Bill, il reste une par d'humanité, il tue mais il est aussi une victime car la vie ne lui a pas fait de cadeaux, il y a une personne surement bien pire que lui qui sévi en toute impunité. L'histoire prend une tournure inattendu suite à un contre temps.

C'est avec beaucoup de talent que l'auteur nous emporte dans le récit de Bill, on découvre comment la haine s' amplifie avec le temps, Bill n'oublies pas.
Le destin est souvent tracé, l'enfance nous prépare à notre vie d'adulte, mais des souffrances peuvent faire changer les hommes en êtres ignobles.
Cette histoire nous entraîne dans les profondeurs de l'âme humaine avec vice et perversité.


Il n’y a pas de limites dans la connerie humaine donc ça ne peut-être que catastrophique.
Comme dans tous les romans que j’ai lu de Chris Loseus, je termine mon livre avec beaucoup de pensées qui me font cogiter sur l’avenir de notre belle planète, ce n’est pas positif hélas. 
Je l'ai lu très vite car c'est du trop bon, celui-ci et beaucoup plus saignant que les autres mais ce n’est pas pour me déplaire car ça me donne aussi une rage contre l'injustice et les impunis qui courent toujours libres alors qu’ils devraient être enfermés jusqu'à leur mort. 

Auteur 

Chris Loseus  est un écrivain de romans et séries de langue française. Il est né le 26 août 1971
Passionné de ski, il a vécu de sa passion jusqu'en 2003. Il raccroche les skis à 31 ans et devient alors Sales Manager dans une company durant une dizaine d'années. Il multiplie les voyages sur l'international et découvre des cultures différentes et des émotions nouvelles. Il partage aujourd'hui sa vie entre l'écriture de ses romans, le ski, et des missions de consulting.
Amoureux des grands espaces il vit dans les Alpes avec sa femme et ses enfants.
Il est édité en 2013 avec son titre Nouvelle ère qui connaît immédiatement un vif succès, puis devient auteur indépendant. 


Son site web:

https://www.chrisloseus.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire