Followers

samedi 6 juin 2020

Les galeries hurlantes de Jean-Marc Dhainaut



 
Éditions Taurnada



 4° de couverture

 
Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire.
Tout ce qu’elle sait, c’est son âge et qu’il n’aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l’aide.
Et si l’origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ?
Le seul moyen d’accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d’un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leurs vies, un matin d’hiver, treize ans plus tôt.



"Devant la peur, le courage, Derrière la hargne, le dur labeur.
 Quand le moral fait naufrage Avec le noir pour seule couleur. 
Le soleil qui se lève, il ne le voyait pas, Seulement les jours de grève, quand manquaient les repas. Alors les poings levés, sa colère s’exprimait Et soudain le pays tout entier l’entendait.
 Te souviens-tu du temps où chantaient ces refrains, Les pas de tous ces hommes, à cent lieues sous les tiens.
 Écoute le silence qui règne sur l’oubli Des années de vaillance dans ces mines englouties.
Il est loin désormais le souvenir de ces cœurs Qu’ils avaient sur la main, nos ancêtres mineurs. 
Ils ont écrit l’Histoire, de ces gens restons fiers. Pour eux dans nos mémoires, je lève ces quelques vers. 
Jean-Marc Dhainaut"



 Mon ressenti 



Il se passe des phénomènes étranges dans la maison familiale d’Étienne Delbique.
Depuis la disparition de sa femme Sarah, il a sombré dans l’alcool pour pouvoir faire face à toutes ces choses très étranges qui se passent dans sa maison, une maison hantée qui fait froid dans le dos.
Sa belle-mère Rozenn, d’origine Bretonne ajoute une bonne dose de folie à cette histoire effrayante.
Elle a perdu un peu la boule depuis  la disparition de deux de ses proches. Elle radote, tricote  et elle est enfermée dans sa bulle afin d’oublier toutes ses douleurs.
Étienne au fond du gouffre décide de téléphoner à Alan Lambin qui habite maintenant à Lorient en Bretagne. 
Il a besoin d'aide car sa vie est un enfer et Alan possède un don et une expérience très prononcée sur les phénomènes paranormaux.
Alan va surement vivre la plus passionnante de ses enquêtes mais il sera aussi victime de violences de la part d’esprits très perturbés, il fera d'horribles cauchemars où des rêves prémonitoires qui l'aideront à avancer dans son travail.
Ce n’est pas simple quand on arrive à communiquer avec des gens qui sont morts dans des conditions très dramatiques.
Quand on a un métier comme le sien et aussi des dons très particuliers, on a souvent affaire à des esprits très mauvais qui font régner une atmosphère morbide et nauséabonde à toute cette histoire qui en reste très addictive et passionnante. 
Il y a toujours une femme dans les romans qui prend une place très importante et dans celle-ci c'est Mina.
Il va s’en passer des moments effrayants dans les débris de cette mine et dans un hôpital abandonné, c’est pour cela que je n’en raconte pas plus et que je vous laisse le soin de découvrir cette histoire à sensations glaçantes.
Vous allez avoir la chair de poule et la peur va vous envahir du début à la fin de cette aventure spectralement envoutante.
Je me suis souvent retrouvé dans des moments où je ne savais plus si c'était le rêve où la réalité. 
L'auteur arrive bien à jouer avec les sensations de déjà vu et sa maîtrise du domaine fantastique est confirmée.
Encore un très bon roman aux éditions Taurnada, je ne suis jamais déçue.


Je vous conseille vivement de le commander, ci-dessous le lien :



  Les galeries hurlantes une enquête d'Alan Lambin de Jean-Marc Dhainaut



 Auteur 





 

Jean-Marc Dhainaut est né dans le Nord de la France en 1973, au milieu des terrils et des chevalements.
 L'envie d'écrire ne lui est pas venue par hasard, mais par instinct.
 Fasciné depuis son enfance par le génie de Rod Serling et sa série:" La Quatrième Dimension", il chemine naturellement dans l'écriture d'histoires mystérieuses, surprenantes, surnaturelles et chargées d'émotions.
 Son imagination se perd dans les méandres du temps, de l'Histoire et des Légendes. 
Il vit toujours dans le Nord, loin d'oublier les valeurs que sa famille lui a transmises.

1 commentaire:

  1. Merci pour cette belle chronique, ça m'intrigue ! j'aime beaucoup la couverture également ^^
    Je prends note ;)
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer